Il est dorénavant connu de tous que les capsules de café engendrent bien des complications sur le plan environnemental. Mais saviez-vous qu’il existe des alternatives plus ou moins « écolos » à leur utilisation ? Petit tour d’horizon des options qui s’offrent à vous si vous souhaitez conserver vos machines à capsules tout en faisant de gestes simples en faveur de l’environnement.

 

Un contexte bien connu

Par sa position de leader sur le marché, Nespresso a souvent été la cible des protecteurs de l’environnement. Or, si l’on tient compte que remplacer sa machine serait encore plus néfaste pour l’environnement qu’adapter nos usages (voir notre article sur l’énergie grise, mais également les conséquences en termes de pollution chimique engendrée par la production de nouvelles machines à café), une première solution consiste à sensibiliser les consommateurs à un recyclage systématique de leurs capsules.

Bien que l’entreprise soit la seule à avoir mis en place des solutions de tri dans les déchetteries, les consommateurs peinent encore à les trier et un trop grand nombre d’entre elles filent droit à la poubelle. Si les chiffres ne sont pas révélés, il est fort à parier que des millions de capsules pourraient être recyclées chaque année.

Dans les faits, la Suisse compte près de 2700 points de collecte, offrant ainsi à 90% des consommateurs une solution de tri de proximité. Cette proximité est certes incitative, mais pensez à y aller sans votre voiture, sans quoi votre démarche serait malheureusement contre-productive.

 

Mais que recycle-t-on exactement ?

Les capsules Nespresso étant composées à 100% d’aluminium, un matériau recyclable à l’infini, des centres spécialement équipés vont séparer l’aluminium du marc de café pour les exploiter à nouveau. L’aluminium pourra ainsi servir à créer de nouvelles capsules ou autres objets en tous genres (cadres de vélos par exemple).

 

Certains créateurs ont eu la bonne idée de transformer leurs capsules en bijoux

 

Sur le plan énergétique, il est intéressant de savoir que le recyclage de l’aluminium permet d’économiser 95% d’énergie par rapport à la production d’aluminium neuf, et que, pour sa part, le marc de café affiche un potentiel énergétique 3 à 5 fois supérieur au bois. Ce dernier peut notamment être transformé en granulés puis converti en énergie électrique et thermique. La start-up anglaise Bio Bean propose même de le transformer en carburant.

Nous avons donc tout intérêt à procéder ainsi plutôt que de puiser dans nos ressources naturelles.

Enfin, si vous avez le courage de séparer le marc de café de vos capsules (en la découpant simplement en deux avec un couteau), le marc est un moyen naturel de déboucher vos canalisations ! Fertilisant, désodorisant, dégraissant, exfoliant ou encore colorant : le marc de café vous surprendra par ses nombreuses vertus !

 

Et les autres marques dans tout ça ?

Pour se démarquer, de nombreuses enseignes ont créé des capsules constituées d’autres matériaux. Vérifiez de quoi elles sont faites avant de les acheter, bon nombre d’entre elles sont composées de polyester ou encore de polyéthylène et ne sont ni recyclées, ni réutilisées.

Enfin, si vous êtes à la recherche d’éco-capsules, sachez qu’il en existe maintenant des 100% biodégradables, constituées par exemple d’amidon de maïs.

 

Pour aller encore plus loin

Nous l’avons constaté, les entreprises ont largement surfé sur le trend « écolo » pour lancer de nouveaux produits sur le marché. Parmi les plus originales, mycoffeestar propose une capsule en inox, réutilisable, qu’il vous suffit de remplir vous-mêmes.

Vous avez ainsi la liberté de choisir votre café, vous ne faites produire qu’une seule capsule au lieu de milliers, vous économisez sur le long terme, et en plus c’est une invention suisse ;-)

 

 

Le meilleur café restera à jamais le plus écologique et économique

Comme nous aimons à le rappeler, une démarche écologique se doit avant tout d’avoir une vision globale d’une situation. L’énergie grise et la pollution chimique générées par la création de nouveaux objets doivent être mesurées pour éviter d’épuiser nos ressources naturelles.

Aussi, si ces petites capsules sont très appréciées des cinquantenaires grisonnants (n’est-ce pas George ?), elles n’en restent pas moins 10 fois plus polluantes qu’un café tiré sur une machine traditionnelle.

Ressortez donc votre bonne vieille cafetière italienne !

  • Vous l’avez probablement déjà chez vous
  • Vos cafés vous coûteront 3 à 6 fois moins cher
  • Vous y mettrez le café de votre choix
  • C’est bien plus charmant
  • Ça sent bon dans la cuisine
  • Ça vous fera voyager en Italie le temps d’un café