Aujourd’hui, le chauffage représente 80 % de la consommation énergétique des ménages suisses. Les trois quarts de l’énergie utilisée pour alimenter une pompe à chaleur sont gratuits et sans émission de CO2. En comparaison d’une installation traditionnelle au mazout ou au gaz, la consommation énergétique se trouve réduite ce qui permet d’alléger d’autant la facture.

 
UNE POMPE À CHALEUR, C’EST QUOI ?
 
Une pompe à chaleur est un dispositif de chauffage thermodynamique qui permet d’extraire l’énergie d’une source froide pour ensuite la réinjecter dans une source chaude. Il existe trois grandes catégories de « pompes à chaleur » :
 
  • La pompe à chaleur air/ eau (aérothermie): cette technologie consiste à utiliser l’air extérieur pour permettre de se chauffer, et cela même par -20° C ! L’énergie présente dans l’air est transformée en chaleur via la pompe. Exploitables à l’intérieur, les pompes à chaleur sont totalement silencieuses. Lorsque les contraintes du terrain ne permettent pas d’installer les autres systèmes, l’aérothermie est une excellente alternative. D’autant que les faibles coûts d’investissement en font une solution particulièrement rentable.
 
 
 
  • La pompe à chaleur eau/eau (hydrothermie): cette technique consiste à utiliser la température de la nappe phréatique qui est constante et élevée toute l'année (entre 8°C et 12°C). Cette source convient donc parfaitement au chauffage par pompe à chaleur. De plus, il est également possible de capter la chaleur des eaux de surface, telles que rivières, lacs, ruisseaux et eaux usées. Une autorisation est nécessaire pour l'exploitation de pompes à chaleur eau-eau, qui représentent 5% des parts du marché Suisse. 
 
 
 
  • La pompe à chaleur sol/ eau (géothermie): ce système extrait la chaleur de la terre par le biais d’une sonde profonde de 50 à 300 mètres. En hiver, seule la couche supérieure du sol est susceptible d’être gelée. En dessous, la température de la terre est suffisante pour être exploitée pour le chauffage, et cela tout au long de l’année.
 
 
 
COMMENT CELA FONCTIONNE-T-IL ?
 
Une pompe à chaleur fonctionne de la même manière qu’un réfrigérateur monté à l'envers, avec un détendeur et un compresseur qui agissent sur un gaz spécifique. Ce travail requiert de l'électricité, mais beaucoup moins que pour un chauffage électrique: un tiers de la chaleur est produite à partir de la prise électrique (ou d’éco-énergies) et les deux tiers restants grâce à l'environnement. Cette proportion varie en fonction des installations (modernes, vétustes, etc.), du choix de la source de chaleur et de la dimension de la pompe à chaleur. L’indice COP (coefficient de performance) vous permet de connaître l’efficacité de votre installation. Ce dernier permet d’établir un rapport entre l’énergie thermique restituée et l’énergie électrique consommée. Par exemple, avec un COP de 3, une pompe à chaleur qui consomme 1 kWh d'électricité produit 3 kWh de chauffage. Les bonnes pompes à chaleur ont un indice COP au moins supérieur à 3 (3.5 pour les versions air/eau et 4.5 pour les sol/eau).
 
Les quatre étapes suivantes ainsi que le schéma, permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une pompe à chaleur :
 
  1. L’évaporateur recueille la chaleur de l’air ou du sol et transforme le fluide caloporteur liquide en gaz.
  2. Le compresseur aspire le gaz sous forme de vapeur et le comprime. La température augmente.
  3. Le condenseur transfère la chaleur au système de chauffage. La vapeur se condense et redevient liquide.
  4. La soupape de détente fait baisser la pression et permet un nouveau cycle.
 
 
 
LES AVANTAGES DE LA POMPE À CHALEUR
 
Parmi les avantages de la pompe à chaleur, nous pouvons mentionner les points suivants :
 
  • Ecologique : pas de CO, pas de CO2, pas de NOx, pas de suie, pas d’imbrûlé…
  • Confortable : pas d’entretien (ramoneur), pas de révision de brûleur, pas de révision de citerne, pas de mise en conformité, pas de fumée, pas d’odeur, pas de poussière.
  • Pratique : une pompe à chaleur est très peu encombrante.
  • Economique : les trois quarts de l’énergie utilisée pour alimenter une pompe à chaleur sont gratuits. En comparaison d’une installation traditionnelle au mazout ou au gaz, votre consommation énergétique diminue et votre facture aussi.
  • Sûre : pas de risques d’accidents de transport, d’explosion ou de pollution.
 
Votre maison sera également valorisée par la qualité et la performance de son installation de chauffage.
 
 
SUBVENTIONS ?
 
D’après Suisse Energie, si l'on remplaçait l'ensemble des chauffages à gaz et à mazout par des pompes à chaleur, les émissions de CO2 générées en Suisse seraient abaissées d'au moins 8%. Ceci explique que certains cantons accordent des subventions pour encourager l'installation de pompes à chaleur. 
 
Pour obtenir d'autres détails sur les subventions, adressez-vous aux services cantonaux de l'énergie et de conseil.