Vous en avez marre de vous retrouver coincé dans les bouchons pour aller travailler ? Vous voulez rejoindre votre lieu de travail en faisant plus attention à l’environnement ? De nombreuses solutions s’offrent à vous.

 

La mobilité en Suisse

En 2015, près de 3.9 millions de Suisses étaient pendulaires, soit neuf personnes actives sur dix, nombre en constante augmentation. Le trajet moyen s’est aussi rallongé, avec une moyenne de 14.5 kilomètres pour un aller simple. La voiture reste le moyen de transport privilégié, devant le train, les déplacements à pied et à vélo.

Face à cette multitude d’offre de transport, de nombreux pendulaires optent pour l’intermodalité. Il s’agit de la combinaison de plusieurs moyens de transport pour se rendre d’un endroit à un autre. Que ça soit en combinant le train et le bus, le vélo et le train, ou encore la marche à pied et le covoiturage, chaque usager choisit la solution la plus directe et la moins chère.

En Suisse, de nombreuses initiatives voient ou vont voir le jour au cours des prochaines années. Coup de projecteur sur les solutions actuelles.

 

Le vélo

Alors que le vélo était encore perçu, il y a quelques années, comme un moyen de déplacement pour les loisirs, il s’inscrit de plus en plus dans l’intermodalité. L’essor des vélos électriques n’y est sans doute pas étranger. A Lausanne par exemple, vous pouvez obtenir des subventions allant jusqu'à CHF 500.- pour l’achat d’un vélo électrique. Alors, quels sont les aménagements à disposition ?

  • La vélostation

La vélostation est un parking à vélos, surveillé, fermé et abrité. Généralement payant, il se situe à côté de gares ferroviaires. Plus nombreuses en Suisse alémanique, ces vélostations arrivent progressivement dans des villes de Suisse romande comme Lausanne, Vevey ou encore Yverdon. Elles sont visibles sur la carte des emplacements.

  • PubliBike

Leader sur le marché suisse du vélo en libre-service, PubliBike met à disposition plus de 900 vélos 24h/24 et dispose actuellement d’une centaine de stations en Suisse, réparties dans trente villes. Cette alternative vous permet de rejoindre rapidement une gare, à condition qu’une station soit proche de votre lieu d’habitation.

  • Vélo pliable

Une alternative au vélo en libre-service, le vélo pliable peut facilement être emporté dans le train ou le bus. Une fois plié et rangé, il est considéré comme un bagage et vous évite de payer un billet supplémentaire pour son transport. En Suisse, le distributeur Brompton propose par exemple ce type de vélos.

 

La voiture

Si vous vous trouvez loin d’axes de transports publics ou que la durée de votre trajet double ou triple avec l’utilisation de ceux-ci, la seule alternative reste souvent la voiture. Toutefois, pour diminuer ses nuisances sans l’abandonner pour autant, des alternatives existent.

  • Mobility CarSharing

Mobility CarSharing met à disposition plus de 3'000 véhicules quotidiennement dans toute la Suisse. Il existe différents abonnements possibles, de l’utilisation unique à des abonnements annuels.

  • Covoiturage

Un collègue ou un voisin fait à peu près le même trajet que vous pour se rendre au travail ? Proposez-lui de covoiturer. Personne ne se rend dans votre direction ? Rendez-vous sur le site de e-covoiturage. Cette plateforme vous permet de trouver des co-voiturages, réguliers ou non. Actuellement, plus de 27'000 membres y sont déjà inscrits.

 

 

Et de votre côté, quel moyen de transport privilégiez-vous ? Pour quelles raisons ? Seriez-vous prêts à changer vos habitudes si des aménagements favorisant la mobilité douce voyaient le jour près de chez vous ?