C'est une question que l’on se pose souvent, surtout aujourd’hui, maintenant que les éco-gestes font partie de notre quotidien, n’est-ce pas ? Surtout quand on sait qu’un lavage à 30 °C consomme 3 fois moins d'énergie qu'un lavage à 90 °C (Ademe) et que laver à froid permet une économie d’électricité allant jusqu’à 70%.

Nous avons donc décidé de mener notre petite enquête au sein de Romande Energie. Pour cela, nous avons distribué à tous nos collaborateurs une brochure « Lavage à froid » éditée par Topten, ainsi que des échantillons de lessive (poudre et liquide) spécialement adaptés au lavage à froid (20°C) leurs permettant de mettre en pratique cet éco-geste à la maison. Ensuite, quelques semaines plus tard, un questionnaire leur a été soumis afin de récolter un retour d’expérience et leur avis.

 

Au final ce sont 60 personnes qui ont participé à ce test dont voici le bilan.

  • 32 personnes sur 60 ont déjà lavé à froid auparavant et au regard des commentaires, on constate que beaucoup de personnes ont déjà pris l’habitude de laver leur linge entre 30 et 40°C, ce qui représente déjà de belles économies en opposition aux températures de lavage très chaudes.
  • Les habitudes de température de lavage de nos collaborateurs sont les suivantes :

T° habituelle de lavage

Nombre de personnes concernées

20°C

7

30°C

20

40°C

6

Pas de réponse

27

Constat : nos collaborateurs ont déjà des habitudes de lavages efficientes. D’ailleurs cela ressort dans leurs remarques :

« Je lavais déjà mon linge à froid pour les préserver et il est toujours nickel à la sortie. »

« Je lave à froid depuis plusieurs années car beaucoup d'habits que j'achète ne supportent pas des températures supérieures à 30°C » 

  • Suite à ce test, 25 personnes envisagent de laver leur linge légèrement ou normalement sale à basse température, 6 personnes s’y refusent et les 29 autres ne se sont pas prononcées faute de pouvoir tester puisque beaucoup n’ont à leur disposition que des machines lavant à 30°C minimum. Parmi les gens qui s’y refusent, la volonté d’éradiquer les acariens et les bactéries est souvent mentionnée. A tort ou à raison ?
  • Concernant la lessive elle-même, elle présente en général des résultats satisfaisant sur du linge peu ou moyennement sale, mais la version poudre laisse des traces.

Il est agréable de voir que certains ont eu comme une épiphanie grâce à ce test : « On ne pense pas à laver à si basse température, ce test de lessive était une bonne idée. » Seulement, comme nous l’avons mentionné plus haut, pour des raisons d’hygiène, beaucoup continuent de laver leur linge de maison à 60°C dans l’idée d’éradiquer acariens et bactéries. La question qui se pose alors est : est-ce une croyance de grand-mère ou des faits avérés ? Pour vous apporter les réponses, DÉCLICS a mené sa petite enquête.

Acariens 

Le lavage des draps ne tue les acariens que si le lavage est fait à une température supérieure à 55°C, mais le lavage à l’eau même froide élimine 90% des allergènes (fèces); le type de savon utilisé n’a aucun rôle.

NB : Le nettoyage à sec tue tous les acariens, mais n’a pas d’effet sur le taux d’allergènes.

 

Bactéries

Selon une étude réalisée par l’Institut Pasteur, le linge lavé à 30 °C contient seulement dix fois moins de micro-organismes qu’avant le lavage. Contre 500 fois moins après un lavage à 40 °C. A noter que selon leur espèce, les bactéries possèdent des températures optimales de croissance très différentes pouvant aller des températures inférieures à 15°C ou supérieures à 70°C, en passant par les températures intermédiaires… D’où l’importance de bien connaître l’ennemi à combattre.

L’Université catholique de Louvain nous donne ces chiffres :

« La température utile la plus basse de désinfection est de 66° C pendant 30 minutes (pasteurisation). La température généralement utilisée est de 80° C pendant 1 minute, ce qui tue tous les germes sous forme végétative y compris les staphylocoques qui sont les plus résistants à ce moyen de désinfection. Pour le linge, il est recommandé un lavage à 70°C pendant 25 minutes ou 90°C pendant 10 minutes. »

En résumé, même à 60°C, il en reste ! Le plus simple est peut-être de se dire que ce n’est pas la fin du monde et que les bactéries font également partie de nous (100 milliards dans notre corps). Mais quoiqu’il en soit, l’eau chaude, contre les bactéries, sera toujours une solution plus éco-friendly que l’eau de javel ou tout autre produit anti-bactériologique souvent très polluants.

 

Conclusion

Au final, on s’aperçoit que même si le lavage à froid reste une solution de lavage efficace, dans certains cas on a besoin d’un peu plus de chaleur. Alors certes, laver à froid c’est bien, mais les éco-gestes ne se limitent pas ça. Voici quelques pistes :

  • Par exemple un jeans n’a pas besoin d’être lavé après avoir été porté une seule journée. Moins de lessives = moins d’énergie = moins d’eau = moins de détergent = des vêtements qui s’abîment moins vite, etc.
  • Une lessive pleine charge consommera toujours moins d’énergie que deux lessives en demi-charge.
  • On choisit bien sa lessive
  • On achète une machine à laver avec une étiquette énergie A+++
  • On prend soin de son lave-linge pour éviter de mettre trop de détergent et de laver plus chaud parce que son linge a une mauvaise odeur :
    • Une fois par mois, vérification du filtre de son lave-linge
    • Nettoyage régulier du bac à lessive et des joints
    • Pour empêcher la formation d’un «biofilm», lancer un cycle à 60° avec une lessive universelle une à deux fois par mois. 
    • Laisser le hublot ouvert entre deux machines pour éviter la prolifération de bactéries qui adorent l’humidité.

Et vous, comment lavez-vous ? Cet article vous aura-t-il fait changé d'avis ?

 

Aimez la page Facebook de DÉCLICS et dialoguez avec nos experts en ligne!