Nos trois premiers ménages pilotes ont commencé l’expérience DÉCLICS il y a 5 mois. Chacun a vécu et expérimenté à sa façon l’opportunité de réaliser des économies d’énergie et d’appréhender l’efficience énergétique au quotidien. Quels sont leurs retours d’expérience ? Qu’ont-ils appris et changer ? Voici un résumé en 5 points.

Il y a certes des économies en francs, mais l’expérience ne s’arrête pas au porte-monnaie.

1. Réaliser 9 à 10% d’économies d’électricité sans effort !

Dire que Pierre-Alain et Isabelle n’ont pas fait d’effort pour atteindre ce résultat très concret, c’est aller un peu vite en besogne. Ils ont pris le temps de découvrir comment suivre leurs consommations grâce à l’outil de suivi installé dans leur foyer par l’équipe DÉCLICS. Ils se sont pris en main et n’ont pas hésité à « jouer » avec les consommateurs de leur maison en usant de leur curiosité et de leur soif d’apprendre.
À l’heure d’un premier bilan, l’estimation de leurs économies d’électricité cumulées s’élève à près de 530 kWh/an soit plus de CHF 100 par an. Pour en savoir plus, découvrez leur bilan.

 
Économies d’électricité résultant des bons gestes du ménage pilote
Pierre-Alain et Isabelle

Réduction des veilles des appareils électriques et électroniques  - 220 kWh/an
Optimisation des 2 congélateurs (remplissage et arrêt temporaire) - 100 kWh/an
Réglage de la vitesse de la pompe de circulation de la chaudière à mazout  -80 kWh/an
Changement de lave-vaisselle - 70 kWh/an
Optimisation du rechargement du robot-tondeuse de jardin - 54 kWh/an
Arrêt de certains consommateurs pendant les vacances - 12 kWh/an
Changement d’habitude pour écouter de la musique sans le home cinéma

De 250 Watt/jour à 30 Watt pendant 1 ou 2 heures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Acheter et consommer malin, ça vaut vraiment la peine !

Nos 3 ménages pilotes ont tous expérimenté le remplacement d’un électroménager défaillant ou trop vieillot pendant la période d’expérience : plaque de cuisson, lave-vaisselle, congélateur !

Ils ont procédé en 2 temps pour choisir un appareil économe en énergie :

1. Vérification sur le site de Topten, une organisation indépendante de tous fabricants et distributeurs d’appareils qui permet de trouver rapidement les meilleurs produits selon les critères suivants : consommation énergétique, impact sur l’environnement, qualité, prix.

2. Consultation de l’étiquette-énergie de l’appareil en magasin.

Corinne précise : « Avant on ne regardait jamais les étiquettes-énergie. On était focalisé sur le prix et la capacité de l’appareil. La prise de conscience de la consommation instantanée de notre vieux congélateur a précipité notre décision de le remplacer et depuis on regarde l’étiquette-énergie! D’ailleurs, quand Christophe a décidé de mettre en place un disque dur externe de sauvegarde de toutes nos données informatiques, photos, etc., l’efficacité énergétique était devenue une évidence comme critère de choix. »
Pour en savoir plus, découvrez leur bilan.

Giovanni et Sonja ont dit adieu à leur ancienne plaque de cuisson qui a rendu l’âme ! Ils l’ont remplacée par un nouveau modèle à induction qui devrait consommer nettement moins: environ 30% de moins selon topten.ch.

En bref, choisissez si possible des étiquettes-énergie allant de A à A+++ !
 

3. Les consommations ne sont pas toujours là où l’on pense

Les ménages pilotes ont vraiment pris conscience des sources et des amplitudes de consommations d’électricité (pics de consommation d’un électroménager) en « s’amusant » à les mesurer.

Giovanni a réalisé l’importance du cumul de consommation permanente du frigo, du congélateur, des ordinateurs branchés continuellement et de son routeur WiFi.

Corinne a fait une découverte intéressante en constatant l’appel de puissance de son fer à repasser vapeur qui a fait bondir la consommation instantanée de sa maison de 153 Watt à 2'640 Watt ! Elle a d’ailleurs décidé de limiter le repassage. Belle excuse ! Mais ça sert aussi à ça les prises de conscience !

Pierre-Alain s’est laissé surprendre par la consommation électrique de la pompe de circulation de sa chaudière à mazout qui tournait en puissance maximum depuis tant d’années. Il en a immédiatement ajusté la vitesse après s’être renseigné pour préserver une puissance thermique suffisante.

On parle beaucoup d’électricité, mais la consommation d’eau n’a pas été en reste !

Prises de conscience et actions pour réduire les consommateurs d’eau principaux soient les douches et les chasses de WC ! Un potentiel d’économies de 26 m3 d’eau constaté par Pierre-Alain et Isabelle juste pour la chasse d’eau !

4. Les enfants s’impliquent.

L’engagement de tous les ménages pilotes a été fortement motivé dès le début de l’expérience par la préservation de l’héritage environnemental à laisser à leurs enfants.
Or les enfants ont naturellement joué le jeu sous l’impulsion tout de même de leurs parents.

Hugo (6 ans) et Fiona (9 ans), enfants de Christophe et Corinne ont participé en faisant attention à utiliser l’eau sans la gaspiller et à fermer systématiquement les lumières. Fiona a d’ailleurs installé une prise pour couper sa chaine stéréo dans sa chambre juste avant de s’endormir : plus de veille électrique et pas d’onde néfaste de radio sous tension.

 

Maxime (9 ans), fils de Pierre-Alain et Isabelle a été sensibilisé au fonctionnement des prises intelligentes de l’outil de suivi des consommations d’électricité au point de savoir les manipuler seul. Par contre malgré l’aide experte de leur papa, Maxime et Maëlle (12 ans) ont été déçus de ne pas trouver de solution pour réduire la consommation électrique de leur aquarium au risque de faire mourir leurs poissons exotiques.

 

 

 

 

Chez Giovanni et Sonja, ce fut une excellente occasion de parler à leurs deux filles encore jeunes (Sara, 3 ans et demi et Gaia, 7 ans et demi). Un système de jeu à point a été inventé pour inciter les fillettes à éteindre les lumières ! Gaia a même contribué à relever manuellement le compteur électrique pour aider à suivre les courbes de consommations globales.

5. « Une expérience sincèrement très positive »

Tous le disent et ce n’est pas seulement pour faire plaisir à l’équipe DÉCLICS.

Rendre l’expérience ludique, s’amuser à découvrir. Voici ce que recommandent les ménages pilotes qui se sont lancés dans l’aventure il y a 5 mois.

Certes il est humain de vouloir prouver les économies d’énergie par des chiffres concrets, mais tous ont pu constater que le plus gros changement fut leur comportement au quotidien. Un des membres de la famille a joué aussi le rôle de moteur pour engager les autres.

La question que se pose Pierre-Alain notamment est la durabilité du comportement et le piège du retour aux anciennes habitudes ! Il souhaite que ces nouveaux comportements deviennent des réflexes normaux. D’ailleurs, il compte bien faire tourner l’outil de suivi des consommations pendant un an pour constater les baisses progressives des courbes selon les saisons. Il le tient à l’œil !

Giovanni quant à lui constate que de continuer à voir les prises intelligentes rappelle à l’ordre toute la famille!

Corinne s’est facilement laissée convaincre par un nouveau mode de pensée et de vie au quotidien: elle débranche systématiquement l’électroménager après usage (robot cuisine, fer à repasser).

Et la suite maintenant ? Ils veulent tous continuer l’expérience !

Les 5 mois sont passés trop vite et les ménages n’ont pas pu mettre en place tout ce qu’ils voulaient.

Tous veulent garder leur compte DÉCLICS ouvert pour pouvoir continuer à contribuer et publier de temps en temps. Leurs expériences se poursuivent donc. Abonnez-vous à leurs actualités !