En février dernier, Mme Caroline Fleury, professeure à l’École cantonale de culture générale de Delémont, nous présentait le programme d’échange « Classe d’école Suisse-Inde » en partenariat avec la Fondation Mercator Suisse. De retour de Dehli, elle nous parle des activités de ses élèves et de leurs impressions. Interview.

 

Quel a été le programme durant ces deux semaines ?

Nous avons participé à différentes actions et visites en lien avec la gestion durable des déchets. Voici quelques-unes de leurs activités :

  • Réalisation d’une pièce de théâtre, en anglais et en hindi, jouée lors de la fête annuelle de l’école.
  • Création d’objets avec du matériel de recyclage.
  • Visite d’un centre environnemental de collecte d’eau. Ils y ont découvert différentes stratégies de récupération et de réutilisation de l’eau, surtout pendant la saison des pluies.
  • Visite d’une coopérative de paysans fabricant du biogaz et produisant des légumes bios.
  • Découverte du rock garden de Chandigarh considéré comme le plus vaste parc d’œuvres d’arts réalisées uniquement avec des déchets et des objets de récupération.

 

Quel souvenir a particulièrement marqué vos élèves ?

Un point fort du voyage a été la rencontre avec les enfants ragpickers collecteurs de déchets, dans le bidonville de Jahanjirpuri. Cette rencontre a été rendue possible grâce à Caritas International et à l’organisation locale de Chetanalaya. Ils ont également pu rencontrer les femmes s’occupant de la récolte et du recyclage des déchets. A Chetanalaya, nous avons également visité une petite station de recyclage de papier créée par d’anciens ragpickers. Ce qui a également beaucoup frappé nos élèves, c’est le nombre de déchets jetés dans les rues et parfois mangés par les vaches ainsi que la quasi absence de tri à la source, dans les ménages ou les lieux publics.

 

 

Vous attendez à présent les élèves indiens. Qu’avez-vous prévu ?

Oui, nous nous réjouissons de les accueillir dans le Jura en avril prochain ! Nous avons aussi prévu des visites énergétiques en lien avec notre thème, notamment l’usine Tridel à Lausanne grâce au soutien de l’équipe Déclics.

L’équipe de Déclics prendra part à cette visite pour recueillir les témoignages des élèves indiens. Rendez-vous en avril !