La deuxième édition du Romande Energie Semi-marathon de La Côte peut à nouveau compter sur la participation de la marraine de l’événement, Magali Di Marco. Ancienne grande triathlète et détentrice d’un record de 2:41:54 sur marathon, elle essayera de défendre son titre obtenu en 2014 (1:22.29,4). Découvrez l’interview de cette championne :

  • Pourquoi avoir choisi de soutenir le Romande Energie Semi-Marathon de la CĂ´te ?
    Quand j’ai débuté ma carrière de triathlon, j’ai commencé à m’entraîner dur en course à pied au côté de Jacques Binder, entraîneur au Cova Nyon. J’ai donc beaucoup « tourné » dans le stade de Colovray et l’arrivée d’un semi-marathon à cet endroit me rappelle de très bons souvenirs ! Et puis Lea Sprunger est une sportive d’élite qui s’efforce de rester active sur le plan professionnel à côté de sa carrière et je trouve cela admirable. Je suis heureuse de la soutenir pour la création de cette course.

  • Qu’apprĂ©cies-tu tout particulièrement dans cette course ?
    Elle est très bien placée géographiquement et dans la saison. Elle permet de préparer les différents marathons d’automne, et c’est un parcours rapide qu’on ne trouve pas souvent en Suisse sur cette distance.

  • Quel est ton programme d'entraĂ®nement ?
    Cette saison, après les 20 km de Lausanne, je me suis préparée pour des courses de montagne. J’ai participé à Sierre-Zinal le 9 août, où j’ai fini 13ème, puis le 26 août, où j’ai gagné le trail Tour-de-Bellevue, encore plus difficile. J’ai couru en 4h46 les 37 km du parcours avec 2400m de dénivelé positif. Je suis donc encore un peu fatiguée mais dès que j’aurai récupéré je ferai quelques petites séances à plat pour me remettre dans le « bain » de la route. Ca devrait aller mais je ne vise pas un chrono exceptionnel, car le semi-marathon nécessite tout de même une préparation spécifique, que je n’ai pas eu cette année.

  • Vainqueur l’annĂ©e dernière, quel est ton objectif cette annĂ©e ?
    M’étonner en bien sans avoir forcément eu une préparation axée sur cette distance ! On verra qui est au départ, mais c’est sûr que cette course va attirer de plus en plus les bons coureurs !

  • De nombreux dĂ©butants prendront part pour la première fois Ă  cette course de 21 km. Quelles sont tes recommandations pour une bonne prĂ©paration ?
    Ne pas vouloir en faire trop la semaine avant, il vaut mieux se reposer, bien se nourrir, bien s’hydrater, afin de prendre le départ avec de la fraicheur.

  • Le jour J, comment bien courir ? A quelle vitesse ? Doit-on chercher Ă  courir le plus rĂ©gulier possible ?
    Oui, effectivement. Si on veut courir un semi-marathon avec un bon chrono, il faut fixer son allure au départ. Par exemple, pour un semi en 1h30, c’est environ 4’25/km. Il ne faut jamais s’écarter de plus de 2-3’’ de cette allure, même si on se sent bien. Les secondes gagnées en début de parcours seront perdues largement si on est parti trop vite.

  • Quels sont tes conseils alimentaires avant, pendant et après la course ?
    Les 3 jours avant la course, il faut « forcer » un peu sur la consommation de glucides, bien s’hydrater. Le jour-J, on prend un petit déjeuner environ 3h avant la course, avec éventuellement encore un petit encas 1h avant comme une banane par exemple. Au niveau de la boisson, on prend ce qu’on a l’habitude de boire au petit déjeuner, mais on patiente jusqu’à la course en buvant au minimum 1 litre de boisson « d’attente », composée de maltodextrine. Attention à ne pas trop doser les boissons en cas de forte chaleur ! Et on prévoit un ou deux gels à prendre pendant la course.

  • Comment prĂ©venir d'Ă©ventuelles douleurs musculaires ?
    La première chose est d’arriver avec un entrainement adéquat ! Si on a fait quelques sorties longues et qu’on a correctement préparé son semi, on n’aura que peu de douleurs. Bien s’hydrater et se ravitailler avant, pendant et après la course permet de limiter les séquelles, mais il n’y a pas de miracle, courir plus de 20 km, quelle que soit l’allure, laisse des traces dans l’organisme !

Membres Déclics, gagnez un cadeau aux couleurs de la course ! Rendez-vous sur le stand Romande Energie, devant le stade de Colovray, et prononcez « DÉCLICS ».
Pas encore membre ? Inscription gratuite ici