L’engouement autour du jardinage urbain collectif s’est accru progressivement depuis les premières tentatives à New York dans les années 1970. Depuis une dizaine d’années, il connaît un essor exponentiel avec Les Incroyables comestibles, un mouvement mondial d’innovation collective. Aujourd’hui, la Suisse romande n’est pas en reste. De nombreuses initiatives voient le jour. Coup de projecteur.

Eco-jardins et potagers urbains

Que ce soit sur des terrains publics ou privés, le nombre de parcelles mises à disposition de la collectivité augmentent. Il n’est pas rare de découvrir des plants de tomates cerise, de courgettes ou autres légumes au détour d’un bac ornemental encastré entre deux immeubles. Il parle de petite agriculture biologique urbaine, développée en collectivité selon le principe : je plante, tu arroses et on partage les comestibles ! De belles occasions pour connaître ses voisins autour de l’arrosage quotidien et de retisser du lien social de façon authentique et sympathique.


Règlement et accès

Les règles et les accès diffèrent entre les éco-jardins et les potagers urbains.

Les 4 éco-jardins de Morges par exemple, Vogeardin ouvert en 2013, La Bergerie en 2016, la « Cour des Charpentiers » et le « Jardin du lac » sont ouverts à tout public de Morges ou d’ailleurs. Ils proposent 3 principes inspirés du mouvement des Incroyables comestibles :

  • Jardinage biologique exclusivement (légumes et fleurs)
  • Jardinage en commun sur les terrains publics
  • Partage de la nourriture et des fleurs.

Dans les potagers urbains, tel que celui de Vevey, les habitants d’un quartier sont invités à s’engager et à s’organiser pour jardiner et récolter ensemble les fruits et légumes. L'accès à ce terroir de proximité relève d'un processus participatif incluant présentations, ateliers, formations et engagements officiels. Leur accès et leur gestion se font dans le respect d'une charte qui promeut les principes suivants :

  • habiter à cinq minutes à pied environ ou dans un rayon de 500 mètres au maximum convivialité entre jardiniers
  • jardinage écologique et biodiversité
  • usage de matériaux recyclés, de compostage et récupération d'eau de pluie
  • animer le jardin en créant des événements gratuits


Et vous, êtes-vous plutôt éco-jardin ou potager urbain ?

Les éco-jardins de Suisse romande sont regroupés en 7 sections de Meyrin à La Chaux-de-fonds en passant par Morges, Lausanne, Martigny, Yverdon et Neuchâtel.

12 potagers urbains sont sortis de terre en Suisse romande de Genève à Vevey. Vous pouvez aussi mettre à disposition un terrain ou créer une initiative publique dans votre commune.

Cultiver soi-même, retrouver le goût authentique des aliments, partager des moments conviviaux, quel que soit votre choix, l’expérience du jardin communautaire est enrichissante !