La classe de pré-apprentissage du CPNV (Centre professionnel du Nord vaudois) de Sainte-Croix du professeur Jean-Philippe Chavey, a de nouveau libéré son énergie créative. Les 9 élèves ont inventé et réalisé un tournesol très particulier ! Fonctionnant grâce à l’énergie solaire, ce tournesol s’est donné la mission d’alimenter des drones. Romande Energie soutient depuis 7 ans les projets innovants du Jurassic Test, le laboratoire du CPNV pour la mobilité électrique et solaire à l’origine de ce projet.


JURASSIC TEST 2015 : UN PROJET INTERDISCIPLINAIRE 

Déclics : D’où est venue l’idée du tournesol solaire ?

Jean-Philippe Chavey : Après le stepper développé pour alimenter la sonorisation du Musicool Festival 2014, l’idée a vite germé en faveur d’une grande fleur solaire. Les drones étant d’actualité et très tendance, les 9 élèves ont choisi de réaliser ce tournesol pour alimenter des mini-drones de 19g et mieux comprendre comment fonctionnent ces drôles d’engins. Le tournesol génère près de 60W par temps ensoleillé et a la vocation d’alimenter une dizaine de mini-drones via une batterie tampon. 

Déclics : Quelles sont les disciplines que les élèves ont pratiquées grâce à ce projet ?

Jean-Philippe Chavey : Ce projet interdisciplinaire a offert une belle plateforme pour pratiquer l’électronique, l’électricité (câblage des pétales, mesures de tension), l’usage de logiciel de dessin en 3D, la mécanique, la peinture, des techniques de bricolage (réalisation du prototype en bois), la programmation de logiciel et aussi les techniques de communication (site web, photos, rédaction, animation). Important aussi de mentionner que les formes des pétales ont fait l’objet d’un concours et qu’ainsi, le projet a créé la participation au-delà de la classe elle-même.

Déclics : Quelles sont les prochaines étapes ?

Jean-Philippe Chavey : Le projet a réussi une 1ère étape et sera transmis à la prochaine volée de pré-apprentissage pour mettre au point le rechargement des mini-drones à partir d’une plateforme intégrée au pied du tournesol. L’idée est aussi de parvenir à ce que les pétales s’ouvrent automatiquement en fonction du soleil.

On imagine aisément ces petites abeilles de drones tournant autour du tournesol et venant s’approvisionner en nectar électrique…mais ceci est musique d’avenir et défi pour les futurs élèves ! A suivre…

Le tournesol solaire sera présent lors du marché d’été de Sainte-Croix le 15 août !