0
0 1

Une chance d’augmenter votre bien-être!

 

En quoi adopter un comportement écologique en économisant l’énergie contribue-t-il à votre bien-être? DÉCLICS a posé cette question très personnelle aux 6 ménages pilotes de la plate-forme. Voici leurs points de vue et impressions.

1. Économiser l’énergie peut-il générer un sentiment de bien-être ?

De la satisfaction, du bien-être voire même un certain bonheur, tous répondent OUI.

Ce sentiment couvre des aspects qui vont tous dans le même sens :

  • Tenter de maintenir la qualité de vie et le confort des générations futures : pourquoi nos enfants devraient-ils payer pour ce que nous avons gaspillé ?
  • Contribuer au maintien de notre environnement de vie : le paysage naturel, notre santé, le patrimoine naturel et l’infrastructure construite.
  •  Découvrir de nouvelles façons de vivre et changer nos habitudes progressivement : avoir l’impression de faire un geste même tout petit.
  • Vivre le plaisir de transmettre aux enfants.

Certains ont des façons bien personnelles d’illustrer ce lien entre les économies d’énergie et ce sentiment de bien-être :

Anouk : « C’est comme profiter d’un poêle à bois contemporain. Par rapport à celui de nos parents, il est bien plus efficace et on profite de la sensation de confort de la flamme, du crépitement du bois, de son odeur, en toute tranquillité ! »

 

Corinne : « C’est le même sentiment que j’éprouve quand je vois mon fils Hugo réagir scandalisé par le mégot de cigarette que quelqu’un vient d’écraser par terre. »

 

Dominique « C’est comme partager un bon moment en forêt avec les enfants et en parler ensemble ».

 

 

 

2. Quelles actions concrètes génèrent ce bien-être ?

Chacun a ses propres réponses :

  • Pour Corinne, c’est un ensemble de petits gestes : « Inspirée par l’article de Giovanni, je remets le robinet d’eau en position « eau froide » ! Au lieu de programmer le four pendant 2 ou 3 heures si je m’absente, je l’éteins et le remets en route plus tard ».
  • Pour Pierre-Alain, ce sont la technique et les résultats qui l’impressionnent : « D’avoir pu visualiser le nombre de m3 d’eau sur l’outil de suivi des consommations m’a fait réagir. J’ai remplacé la chasse d’eau du WC par une double chasse et ça va représenter pour nous une économie de 20 m3 d’eau par an. Il y a tellement de monde qui n’a pas d’eau ! »
  • Pour Giovanni, ce sont les réactions de ses filles qui l’enchantent : « Les filles me rappellent à l’ordre si je n’éteins pas les lumières et elles s’amusent à gagner des points. C’est un jeu entre nous. »
  • Pour Anouk, c’est le sentiment de moins gaspiller en programmant les prises coupe veille des appareils électriques, en cuisinant avec un couvercle sur les casseroles, en achetant local et de saison. « Sans compter la réduction du poids de la poubelle en limitant les emballages ! »
  • Pour Michel, c’est la perspective de projets à venir pour pousser encore plus loin les améliorations déjà réalisées dans sa maison : « Un jour, on arrivera à changer de système de chauffage ! »
  • Pour Dominique, c’est l’envie de dépasser leurs actes au quotidien et peut-être de s’engager pour contribuer à un projet collectif encore plus impactant. 

Suite au prochain article : Où en est votre curseur bien-être ?

Commentaires

Moi aussi j'adore l'article de Giovanni et son histoire d'amour de la symétrie du robinet d'eau. Depuis que j'ai lu l'article, j'y pense à chaque fois que je ferme un robinet. Quel impact!

Ajouter un commentaire