En Suisse, que l’on surnomme le château d’eau de l’Europe, l’eau douce n’est pas considérée comme une ressource rare. Elle ne pèse pas très chère non-plus dans nos charges annuelles avec son coût suisse moyen à CHF 2.-/1'000 litres. C’est malheureusement tout le contraire dans de nombreuses régions du globe.

L’eau reste en effet une ressource naturelle précieuse qu’il convient également d’intégrer dans nos réflexions d’économies d’énergies. Un Suisse utilise en moyenne 162 litres d’eau potable par jour, dont 142 sont dédiés au ménage. L’hygiène quotidienne est notre plus gros poste de dépense en eau et les efforts à consentir devraient surtout concerner l’eau chaude sanitaire qui demande 150 fois plus d’énergie que l’eau froide.

A titre d’exemple, ce sont 7'600 piscines olympiques d’eau potable qui pourraient être économisées par an, si une personne par ménage suisse fermait le robinet durant son brossage de dent. C’est un défi qui vaut la peine d’être relevé, non ?!

Inscrivez-vous pour participer au défi du mois de mai et tester durant une semaine des éco-gestes quotidiens pour économiser l’eau !

A gagner : un kit économiseurs d’eau.

Comment participer?

Vous devez être membre DÉCLICS et connecté pour participer au défi.

1 Cliquez sur le bouton "Participer" ci-dessus
2 Si vous êtes sélectionné, vous recevrez un e-mail de confirmation de l'équipe DÉCLICS
3

Un kit vous sera offert pour vous permettre de relever le défi.

4 En tant que sélectionné, postez votre témoignage au terme de la semaine de test, en y joignant photos ou vidéos démontrant la réussite de votre défi
5 Inscrivez-vous aux prochains défis, si le coeur vous en dit!

Vous n’êtes pas sélectionné? Participez quand-même!

Commentez le témoignage et partagez votre propre expérience. Vous pouvez aussi ajouter des photos ou vidéos dans vos commentaires.

Un cadeau sera tiré au sort parmi tous les participants!

Le témoignage

Témoignage de Franco R., sélectionné comme ménage de référence pour le défi.

Profil :ménage de 2 personnes, propriétaires
Lieu : Cheserex

Je mets en pratique depuis longtemps des éco-gestes pour économiser l’eau.

Selon moi, une eau de qualité et en quantité est une richesse qu'il faut préserver.

Voici les principaux éco-gestes que je fais régulièrement :

  • Douche au lieu de bain : j’essaie au maximum de prendre des douches plutôt que des bains. En effet, cette habitude permet de diviser par 3 ma consommation d’eau.
  • Fermer l’eau du robinet lorsque l’on se brosse les dents : j’ai depuis longtemps pris cette bonne habitude. De l’eau qui coule lorsque l’on se brosse les dents, cela semble peu. Pourtant toute cette eau gaspillée 2 à 3 fois par jour, finit par représenter des centaines de litres sur l’année.
  • Installer des équipements de réduction d’eau sur les robinets : je les ai installés sur mes robinets. Ces petits équipements peu coûteux et faciles à installer réduisent le volume d’eau qui s’écoule à chaque fois que vous ouvrez le robinet et peuvent préserver jusqu’à 20 000 litres d’eau par an.

Pour les besoins du défi, j’ai également installé un nouveau pommeau de douche économiseur d’eau. Le débit d’eau au sortir de la douche est fortement réduit. Dans mon cas, le débit est peut-être trop réduit : Il faut plus de temps pour se mouiller et se rincer et d'autre part, je pense qu'une personne avec des cheveux longs mettra vraiment très longtemps pour se les laver. Il est important effectivement de ne pas trop réduire le débit d’eau. Le choix de l’équipement doit donc se faire judicieusement. De nombreux réducteurs d’eau pour la douche possèdent plusieurs réglages (3 à 8 positions selon les modèles). Choisissez un modèle qui possède les réglages qui vous conviennent personnellement.

Commentaires (4)

  • jmzellweger

    Actif professionnellement dans le domaine de l'eau, j'ai toujours considéré que l'eau est une ressource abondante et 100% renouvelable et que la notion d'économie de l'eau est à prendre avec précaution. Votre message me convient. L'important est de ne pas "gaspiller" l'eau. Il s'agit d'éviter de la gaspiller inutilement, et plus particulièrement s'il s'agit d'eau chaude produite par une ressource non renouvelable et par une consommation abusive, qui consomme de l'énergie (chauffage, pompage et épuration). Par contre je conteste ce fanatisme fondamentaliste, qui prône l'économie pour l'économie, avec un esprit masochiste, culpabilisant et mortificateur de certains idéologues de l'environnement, sachant que l'eau que nous consommons ne disparaît jamais, au contraire d'une ressource non renouvelable. Dans de nombreuses communes, un réservoir est alimenté par une source. Une fois plein, le réservoir surverse et l'excès repart au cours d'eau...Que signifie économiser l'eau dans ce contexte? L'eau coule et coulera éternellement, nous ne la consommons pas, nous l'utilisons, nous en prélevons une petite partie, que nous en utilisons pour notre confort. Mais le plus important est de la restituer au milieu naturel, nettoyée, épurée et PROPRE.
    Economiser 10 litres chez ne vas pas aider les gens qui vivent au milieu du Sahara. Donc je ne gaspille jamais l'eau, je fais attention à ma consommation, je ferme toujours le robinet une fois mon prélèvement effectué, mais je ne m'en prive pas par idéologie, je ne coupe pas la douche prématurément, parce que je dois l'économiser, mais l'eau est tiède et je ne prends pas de bain....Par contre rien ne m 'énerve plus que de voir les gens ouvrir et laisser couler à demeure leur robinet d'eau chaude.
    Une adresse à aller consulter impérativement: http://www.graie.org/eaumelimelo/Meli-Melo/Pourquoi-Meli-Melo/

  • s.collet@bluewin.ch

    Les ressources d'eau consommable naturellement sont en diminution. L'eau traitée pour être consommée coûte par les aménagements communautaires qu'elle nécessite (prélèvement sur site naturel, traitements, réservoir, distribution et épuration, contrôles de qualité, travaux administratifs, ...). Gérer la consommation et donc l'empreinte écologique à ce sujet parait relever du simple bon sens dont chacun est pourvu.

  • Laurent

    Pour ma part, je suis en train de tester un petit appareil qui se fixe au niveau du pommeau de douche et qui me permettra de voir très concrètement combien d'eau je consomme! Le tout sera relié à un compte sur Internet qui me permettra de suivre un peu l'évolution de tout ça.

    Je vous ferai un feedback tout bientôt!

  • Dubois Albert

    J'ai installé un recuperateur d'eau de pluie!
    Je n'ai pas encore utilisé un litre d'eau potable pour arroser cette année... Mais cette saison je n'ai pas beaucoup de mérite