Selon l’Hebdo, 40% des suisses se disent préoccupés par leur alimentation. Les inquiétudes écologiques et climatiques ainsi que des événements tels que la vache folle ou la grippe aviaire ont réveillé l’attrait pour un mode de production local. Aujourd’hui, nous sommes tous appelé à devenir des «consomm’acteurs», c’est-à-dire des acheteurs responsables. Choisir des produits frais, régionaux et de saison fait partie des actions à privilégier. Tour d’horizon des avantages :

  • La santé avant tout
    Plus les aliments sont frais, plus nous bénéficions de leurs qualités nutritives. Cela signifie également de limiter au maximum les additifs alimentaires.

  • Pour le plaisir
    Les produits locaux et de saison offrent une qualité et une fraicheur incomparable du fait qu’ils profitent d’une maturation optimale obtenue dans des conditions naturelles. En effet, l’utilisation de serres agricoles destinées aux cultures maraîchères est très énergivore ! Et n’oublions pas que c’est aussi l’occasion de faire d’intéressantes (re)découvertes, tels que topinambour, panais ou salsifis par exemple.

  • Pour la garantie de payer un prix juste
    Un produit intégrant dans son prix de vente de bonnes conditions de travail, des procédés de fabrication peu polluants ou une meilleure exploitation des ressources énergétiques peut se révéler plus cher à l’achat. Mais les économies réalisées sur le compte des travailleurs ou de l’environnement se payent parfois plus tard, à un coût souvent plus élevé (délocalisations, impacts sur la santé humaine, disparition de forêts).

  • Pour soutenir l’économie locale
    Manger ce qui pousse chez nous, c’est également encourager les producteurs régionaux, soutenir notre économie locale et préserver notre patrimoine (savoir-faire, diversité des cultures, etc).

  • Par choix environnemental
    En consommant les produits cultivés près de chez nous et de saison, on réduit les distances parcourues par les aliments et les impacts négatifs du transport sur l’environnement. De la même manière, on n’oublie pas d’emporter un cabas pour transporter nos produits.

Sans forcément devenir des locavores et ne s’alimenter que de produits dont l’origine géographique est située à moins de 160 km de nos assiettes, opter pour un mode d’alimentation durable permet un rapprochement entre les producteurs et les consommateurs et contribue à la diminution des émissions de gaz à effet de serre de la chaîne alimentaire, dont 17% sont liés aux transports des produits.

Inscrivez-vous pour relever le défi du mois de septembre !
A gagner : 1 panier de produits frais par semaine pendant 6 mois !

Comment participer?

Vous devez être membre DÉCLICS et connecté pour participer au défi.

1 Cliquez sur le bouton "Participer" ci-dessus
2 Si vous êtes sélectionné, vous recevrez un e-mail de confirmation de l'équipe DÉCLICS
3

Un kit vous sera offert pour vous permettre de relever le défi.

4 En tant que sélectionné, postez votre témoignage au terme de la semaine de test, en y joignant photos ou vidéos démontrant la réussite de votre défi
5 Inscrivez-vous aux prochains défis, si le coeur vous en dit!

Vous n’êtes pas sélectionné? Participez quand-même!

Commentez le témoignage et partagez votre propre expérience. Vous pouvez aussi ajouter des photos ou vidéos dans vos commentaires.

Un cadeau sera tiré au sort parmi tous les participants!

Le témoignage

Témoignage de Eva K., sélectionné comme ménage de référence pour le défi.

C'est avec beaucoup de plaisir que j’ai participé au défi « mangeons local et de saison ». J’achète depuis quelque temps déjà des produits locaux, toujours frais et appétissants auprès de maraîchers. Je vais les vendredis au marché de Pully ainsi qu’au magasin “Terre Vaudoise”. Les samedis, je me rends à la ferme Aebi à Lausanne qui propose des légumes cultivés sur ses terres Lausannoises.

Cette semaine, accompagnée de mon mari, j’ai donc fait mes commissions jeudi et vendredi à Pully et samedi au Marché à la Ferme à l’avenue Victor Ruffy à Lausanne. Nous avons pu y observer des produits du terroir frais, d’excellentes qualités et à un prix comparable à ceux de la Migros ou de la COOP (en tout cas pour les produits que nous avons achetés).

Les points positifs ? Les légumes sont plus frais et croquants ! Sans exagération, les saveurs sont bien meilleures. De plus, nous avons remarqué que nous pouvions les conserver plus longtemps. Nos enfants et petits-enfants viennent régulièrement prendre leur repas à la maison. Ils sont ravis de savoir que les légumes viennent directement de la ferme et en apprécient beaucoup le goût.

En termes d’inconvénients, je citerai les prix parfois supérieurs à ceux des grandes surfaces. Pour une famille nombreuse et modeste, ces prix peuvent être un frein à des achats réguliers ou en nombre.

Comme mentionné, j’ai l’habitude de faire de nombreux achats de produits du terroir. Participer au Défi n’a fait que renforcer ma conviction de consommer de préférence des produits de la région. Je recommande vivement de visiter le Marché à la Ferme à l’avenue Victor Ruffy. Leurs produits sont qualitativement supérieurs, à des prix abordables. Et en plus, ils sont très serviables !

Commentaires (37)

Charger les commentaires précédents
  • Laffely Christian

    Après avoir travaillé à la ferme Aebi dans ma jeunesse, il est bien clair que je continue à acheter local en allant chez les agriculteurs proche de chez moi et faisant la vente à la ferme. Je vais aussi au marché local de ma commune et bien sûr il y a tous les légaumes du jardin (salades, tomates, courgettes et fruits).

  • Smiagol

    Acheter local permet de soutenir nos agriculteurs. Cela permet aussi de s'assurer de la qualité des produits consommés.

  • agirard2

    Depuis maintenant deux ans, nous recevons chaque semaine, par l'intermédiaire d'une association, un panier de légumes bio de saison de producteurs locaux. Nous en sommes ravis, les légumes sont délicieux et nous en découvrons de nouvelles variétés. Nous achetons le reste de nos légumes et les fruits au marché ou à l'épicerie "Côté potager", à Vevey (la qualité est top)!

  • Larzen

    Membres des Jardins du Flon depuis 3 ans, nous apprécions de pouvoir profiter de fruits et légumes frais à deux pas de chez nous.

    Pièces jointes :
  • lemenheloise

    Bravo...
    Si chacun essaye un peu, cela peut représenter une belle avancée écologique!

  • lsurprise

    Il est finalement si facile de consommer local et de saison! On pense souvent aux fruits et légumes, mais j'ajouterai aussi les produits comme le lait et le miel. Pour ma part je me rends au marché à Lausanne pour ces produits.

  • henri88

    Avec ma partenaire nous avons un abonnement pour un panier de légumes qui nous est livré chaque semaine. La production de ces légumes se fait dans notre région.
    Ce qui est génial c’est que nous avons chaque fois la surprise de trouver des fruits et légumes de saison et que nous ne trouvons pas forcément dans les grandes surface.
    Pour la viande de bœuf et de porc en pleine air, nous la prenons dans une boucherie de campagne très proche de notre domicile et c’est un véritable régal.
    Bon appétit à tous.

  • 12 687

    J'ai la chance d'avoir des amis qui ont un jardin

  • wildgirl

    Bonjour à tous,
    Très joli témoignage de J.A. Kozma et merci pour ce partage.
    Pour ma part nous sommes une famille (2 adultes et 2 enfants) avec un petit revenu donc nous devons faire attention à tout mais tout en essayant de conserver au maximum nos valeurs de manger localement et si possible toujours de saison (et oui il m'est déjà arrivé de craquer sur des fraises un peu avant la récolte en Suisse...).
    Pour les paniers malheureusement ils sont tous hors budget pour nous donc nous allons les acheter soit au marché là ou je travaille soit dans notre supermarché Migros ou en fonction des offres Aldi ou Lidl qui proposent bien souvent des produits locaux à des prix défiant toute concurrence.
    Nous avons aussi planté quelques arbres fruitiers dans notre tout petit jardin et ceci m'a permis surtout d'apprendre à mes enfants la beauté de la nature et l'attente du fruit qui grandit petit à petit mais aussi la dureté que de temps à autres (souvent à cause de grêle ou de pluies sur une longue durée) tous les fruits sont malheureusement pourri.
    Voilà, il me semble nécessaire à ce jour que nous prenions conscience de la valeur de notre terre et que nous devons tous protéger notre planète non seulement pour nous mais aussi de permettre à nose enfants et petits-enfants de profiter de la richesse de la nature.

  • joconde.ch

    Pour nous manger local c'est essentiel ! C'est la raison pour laquelle nous allons toutes les semaines acheter fruits, légumes, oeufs , fromage et viande chez la famille Stettler à Crebelley http://www.stettlerlegumes.ch/ il n'y a rien de mieux en terme de qualité que la vente directe !