2
2 1

Réglage du chauffage pendant les absences

Pendant les vacances et les absences, on peut soit abaisser la température de la maison de quelques degrés soit réduire la période de chauffe en fonction de la durée de l'absence.

En effet, pourquoi maintenir les vingt degrés habituels si personne n'en profite. L'abaissement peut se faire simplement de plusieurs manières par :

  • un réglage des vannes thermostatiques
  • une réduction de la température à faire directement sur la chaudière
  • une adaptation des heures de chauffe.

Pour l'adaptation des heures de chauffe, la chaudière doit évidemment être suffisamment moderne afin de permettre de régler les horaires de chauffage sur plusieurs plages (début/fin) via le menu de l'installation.

L'absence peut être de plusieurs jours mais aussi ponctuelle ou de courte durée. Sans détenir la science exacte, voici notre raisonnement: l'absence devra être au minimum de 12 heures et si possible entre 6h et 18h environ. En dehors de ces plages, on peut considérer que l'objectif de réduction d'énergie se fait de toutes façons par la fonction de l'abaissement nocturne de la température.

Pour revenir aux gestes simples et pratiques, les vannes thermostatiques permettent - comme tout au long de l'année - d'adapter la température de manière efficace. 
Pendant les absences, leur utilité s'accroit via une réduction/adaptation du besoin de chaleur dans chacune des pièces en fonction des lieux de vie prioritaires lors du retour à la maison.
Ainsi, une pièce qui ne sera pas utilisée avant 22h n'a pas besoin d'être chauffée avant 18h, heure probable de retour dans l'habitation.

La réduction de la demande de la température à la chaudière est plutôt utilisée lors de périodes de vacances hors saisons hivernales et estivales. Pour cette dernière, en fonction du lieu géographique, l'arrêt complet de la chaudière est vivement conseillé.  

L'adaptation des plages horaires de chauffe permet d'anticiper le retour à la maison dans des conditions identiques à avant le départ. En fonction de températures extérieures, il est possible de définir plusieurs plages afin de faire chuter la température intérieure de la maison.

En conclusion un abaissement d'un degré correspond selon les spécialistes à 6% de réduction de consommation de l'énergie de chauffage. A cela, il faut ajouter celle liée à l'énergie électrique utilisée par la chaudière qui est un des premiers consommateurs de KW de l'habitation.

Commentaires

Merci pour votre article. Il explique les 3 possibilités pour réduire la note de chauffage en cas d'absence. Ça va m'être utile.

Ajouter un commentaire