Après l’électroménager et les voitures, c’est au tour de l’immobilier d’être classé en sept catégories (de A à G), selon la consommation énergétique des bâtiments. Depuis 2009,  les cantons proposent aux propriétaires de maisons, villas mitoyennes et immeubles de dix appartements au maximum de faire établir leur étiquette-énergétique appelée Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB®).

 

Roger Lambert et Benoit Jaquier, experts CECB® chez Romande Energie nous livrent tous leurs « secrets ». Tous deux bénéficient de plus de 35 ans d’expérience dans les domaines de l’électricité et de la gestion de l’énergie. Ils ont également suivi une formation de conseiller en énergie à l’École d’ingénieurs de Genève.

Qu’est-ce qu’un CECB®?

C’est un rapport d’évaluation en 4 pages établi par des experts certifiés, qui donne des informations précises sur la performance énergétique de votre habitat, notamment sous forme de deux indices :

  • Un indice d’efficacité énergétique globale (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage et autres postes de consommation).
  • Un indice d’efficacité de l’enveloppe du bâtiment (isolation de la toiture, des murs extérieurs, des planchers et des fenêtres).

Le rapport inclut des propositions de mesures à prendre et des recommandations pour augmenter la performance énergétique de votre habitat.

Pour quelles raisons les propriétaires demandent-t-ils, actuellement, un CECB®?

Actuellement, les propriétaires le demandent spontanément pour évaluer leur habitat en vue d’un assainissement ou pour valoriser leurs biens lorsqu’ils envisagent de le vendre. Ce certificat n’est pas obligatoire pour l’instant, mais l’obligation est à l’étude. 

Le CECB® est-il une première étape lorsqu’on décide d’assainir son logement?

Très certainement ! Il donne un excellent état des lieux de l’habitat en matière d’énergie et permet surtout de définir des priorités dans les travaux. 
Par exemple, il est préférable de changer de système de chauffage, une fois que l’enveloppe du bâtiment est assainie par un renforcement de l’isolation. Cela permet d’éviter un surdimensionnement inutile du chauffage.

Comment l’équité du certificat est-elle garantie ?

Les experts certifiés utilisent tous le même logiciel d’évaluation pour codifier les paramètres d’évaluation. Cet outil est fourni par la Conférence des directeurs cantonaux de l'énergie (www.endk.ch). Il est conçu par MINERGIE® agence bâtiment. L’utilisation de ce logiciel dédié garantit équité et transparence des résultats sur toute la Suisse.

Comment devient-on expert CECB®?

Nous avons été certifiés experts CECB® suite à la présentation de notre solide dossier d’expériences et de formations. Il y a un millier d’experts en Suisse actuellement, et les propriétaires ont la liberté de choisir le leur.

Lien vers la liste d’experts.
Lien vers les critères d’admission pour devenir expert.

Comment se déroule un CECB®?

Dans le cas de Romande Energie, les propriétaires peuvent nous contacter en appelant le 0800 233 848 pour fixer un rendez-vous dans la semaine qui suit.

  • Lors de cette visite qui dure entre une heure et une heure et demi, nous relevons toutes les données importantes. Le propriétaire prépare, si possible, les données de consommation pour le chauffage, l'eau chaude et l’électricité des 3 années précédentes ainsi que les plans des étages et des façades.
  • Nous établissons notre rapport sous 10 jours et l’envoyons au propriétaire par voies électronique et postale. Le propriétaire a la possibilité de nous contacter par téléphone, en cas de questions.

Peut-on prévoir l’étiquette qui sera attribuée, en fonction de l’année de construction du bâtiment ?

Voici une façon d’évaluer l’étiquette-énergie de son habitat, en fonction de l’année de construction pour autant qu’aucune amélioration ou travaux n’aient été entrepris depuis. Ceci est une évaluation sans engagement aucun.


Source : article Le Temps du 30.7.12. Maison à isoler.
 

Année de construction

Indice de performance énergétique globale

1920-1970

G

1980-1990 (arrivée des nouvelles normes de construction SIA)

D

2000

C

2010

B

Depuis 2009, tous les nouveaux bâtiments doivent être construits selon des prescriptions répondant au minimum à une étiquette B.


Comment progresse l’étiquette-énergie en fonction de la mise en place des mesures d’amélioration recommandées par un CECB®?

Voici l’exemple d’un jeune couple de Bursinel qui habite une maison construite dans les années 1940. Un premier CECB® établi à fin 2010 a révélé une insuffisance d’isolation de l’enveloppe de la maison ainsi qu’un chauffage à mazout très consommateur.

Le couple a décidé de mettre en œuvre plusieurs mesures :

  • Isolation de la façade et du plancher des combles.
  • Remplacement des fenêtres avec triple vitrage pour celles au Nord.
  • Remplacement de la chaudière à mazout par une pompe à chaleur air/eau.

Début 2012, le couple a fait vérifier la nouvelle performance de son habitat avec un deuxième CECB®. L’efficacité énergétique a progressé de F à C et l’efficacité de l’enveloppe de E à C.

Une évolution du CECB® est-elle prévue ?

Oui, à partir de fin 2012. En effet, il s’avère que les propriétaires ont besoin d’évaluer financièrement les mesures d’amélioration proposées avant d’aller plus loin. Cela sera chose faite dans la nouvelle version du CECB®. Un rapport complémentaire incluant le plan de mesures et une estimation des coûts d’assainissement sera fourni. Il facilitera la prise de décision quant à mettre en place ou non les améliorations.

« Le CECB® n’est pas une fin en soi. Il permet de faire un bilan énergétique avant d’aller plus loin », souligne Benoit Jaquier.

« Je le conseille vivement à tout propriétaire quelle que soit la décision d’assainissement qu’il prendra. Ça lui permettra de commencer par les bonnes priorités », ajoute Roger Lambert.